Le déroulement de votre examen de PONCTION - BIOPSIE à PARIS 15

Avant votre rendez-vous, lisez ces quelques consignes afin de préparer au mieux votre examen médical.

Le radiologue est qualifiée pour juger de l’utilité de ce geste diagnostique. Toutefois, il se peut qu’il reste insuffisant. Sachez qu’il ne contre-indique pas l’utilisation d’autres traitements. 


Il est très important que vous répondiez correectement aux questions qui vous seront éventuellement posées sur votre état de santé ainsi que sur les médicaments que vous prenez (liste écrite des médicaments). Certains traitements doivent en effet être modifiés ou interrompus dans votre cas.

DE quoi s'agit il ?

Une ponction-biopsie consiste à positionner une aiguille dans une cible pour réaliser un ou plusieurs prélèvements. Ces prélèvements seront analysés au microscope au laboratoire de cytologie et d'anatomie pathologique. 

Cette ponction-biopsie peut, dans la majorité des cas, permettre de connaître la nature de l’image sur laquelle nous nous interrogeons tout en évitant une opération.

Comment procède-t-on ?

En utilisant l'échographie ou le scanner, le bon point d’entrée de l’aiguille est déterminé ou sera réalisé un petit trou millimétrique dans la peau. Une aiguille est introduite et son trajet est suivi en temps réel pour la positionner de façon précise dans la tumeur puis un prélèvement est réalisé.

Toutes les mesures d’asepsie sont rigoureusement suivies.



Pourquoi en service de radiologie ?

Nous utiliserons pour nous guider et pour rendre le geste plus sûr, en fonction du cas, soit l’échographie, soit le scanner. En effet, ces techniques permettent de bien repérer les organes, de choisir le bon point d’entrée de l’aiguille et de suivre son trajet. 



Combien de temps dure la procédure ? 

La durée de la procédure dépend de plusieurs facteurs incluant le nombre, la taille et la localisation des cibles, 40 minutes en moyenne.



Serai-je conscient lors de l’intervention ?

La nécessité d’une anesthésie, de l’administration de sédatifs ou d’anti-douleurs est liée étroitement au siège anatomique de la lésion à traiter et de la technique utilisée. Votre radiologue abordera cette question avec vous. 

Si nécessaire une voie intraveineuse, à travers laquelle vous seront administrés les médicaments nécessaires, sera installée. Soyez assuré que tous les efforts seront entrepris pour que vous sentiez le moins de désagréments possibles durant l’intervention et dans les suites. 



Devrais-je être hospitalisé ? 

Cela dépend du type d’intervention que vous subirez. Mais la grande majorité des procédures se font en sécurité en ambulatoire sans nécessité d’hospitalisation.



AVANT L'EXAMEN

Merci d'informer notre équipe médicale dans les cas où:
-Vous avez des risques particuliers de saigner ?
-Vous êtes allergique ?
-Vous êtes enceinte ou susceptible de l’être et si vous allaitez ?

D’une manière générale, n’hésitez pas à fournir tout renseignement qui vous paraîtrait important à communiquer et à nous informer de toute maladie sérieuse.



LE JOUR DE L'EXAMEN

Venez de préférence accompagné. Pour certains examens, il est nécessaire d'être à jeun. vous en serez informé.

CYTOPONCTION ECHOGUIDEE DE LA THYROIDE

La cytoponction échoguidée est une procédure de prélèvement tissulaire, effectuée sous le contrôle de l’échographie.

Lorsqu’un nodule est découvert dans la thyroïde, sa forme et son aspect ne permettent pas toujours de préciser s’il est bénin ou non. Dans certains cas, en cas de doute diagnostique, le radiologue doit faire un prélèvement pour l’identifier précisément grâce à une analyse des cellules, au microscope.

Cette analyse « cytologique» est fondamentale pour décider de la surveillance ou si un traitement est nécessaire. 


Cette procédure présente de nombreux avantages :

  • Rapide àmettre en œuvre, moins invasive et moins coûteuse qu’une intervention chirurgicale
  • Souvent efficace pour aboutir au diagnostic
  • ne provoque pas de cicatrice visible sur la peau
  • évite une intervention chirurgicale lorsqu’elle montre que l’anomalie est bénigne
  • Si l’anomalie est malheureusement maligne, les prélèvements permettent de choisir un traitement mieux adapté.
  • N’aggrave pas une lésion maligne et ne provoque pas son extension


Aucune préparation n’est nécessaire avant l’examen, il est cependant souhaitable de ne pas appliquer de produits cosmétiques sur la peau (crème, lait detoilette, parfum, talc). Il n’est absolument pas nécessaire d’être à jeun.







Cet examen peut paraître impressionnant mais il est en fait anodin. Après vous être allongée sur le dos, torse nu, le radiologue réalisera une nouvelle échographie pour cibler l’anomalie et déterminer le siège précis par lequel il introduira une aiguille fine jusqu’au nodule. La progression de l’aiguille est soigneusement contrôlée sur l’écran de l’échographe. Une fois l’aiguille en place, de légers mouvements de va et vient, permettront de recueillir les cellules nécessaires à l’analyse. En moyenne on répétera l’opération trois fois, afin d’augmenter la performance de la procédure.Le geste dure en moyenne 15 à 20 minutes, mais il faut compter environ 60 minutes de présence au centre d’imagerie. Un compte rendu de l’examen est systématiquement joint à votre dossier radiologique. 


Suite et résultats de la cytoponction

Un pansement hermétique est appliqué sur la peau, et peut être enlevé quelques heures après.Il n’y aura aucune trace de la ponction. Les prélèvements sont ensuite adressés par coursier au laboratoire d’anatomopathologie. Les résultats de l’analyse seront envoyés à votre médecin traitant ou à votre endocrinologue, dans 8 à 10 jours. Votre médecin vous indiquera la conduite à tenir, adaptée en fonction de ces résultats. 


La cytoponction est une technique que ne recueille que quelques cellules. Dans certains cas, le nombre de cellules recueilli n’est pas suffisant pour fournir un résultat précis. Dans ce cas, une nouvelle série de cytoponctions pourrait être éventuellement réalisé. Dans les 3 jours qui suivent le prélèvement, pourrait exceptionnellement apparaître un hématome qui ne nécessite dans la majorité dans cas aucun traitement. En cas de gêne pour respirer ou avaler, contactez nous sans délai et si nécessaire nous consulter ou consulter votre médecin. 

Il est important de conserver soigneusement le compte rendu d’analyse qui sera utile pour votre suivi et le prochain contrôle échographique. 


N’hésitez pas à poser la moindre question à notre équipe médicale.